Livraison

J’ai toujours adoré recevoir des colis. Des lettres aussi, mais d’une part, cela devient rarissime, de l’autre, une lettre, finalement, on ne sait jamais ce qu’elle peut contenir à l’avance, de funeste ou d’heureux.

Tandis qu’un colis, à moins de faire tic-tac, c’est toujours un cadeau qui arrive, même si c’est un cadeau que l’on s’est fait. Un cadeau qui donne plus de plaisir à l’ouverture qu’au pied du sapin. Un cadeau qui a voyagé, qui porte sur son carton les marques énigmatiques du voyage.

Recevoir un colis surprise éclaire une journée : il y a la réception, la question de l’expéditeur, sa provenance, et enfin le déballage, savourer le plaisir de l’inventaire.

Être expatrié donne souvent cet avantage, de se faire envoyer des colis au lieu de recevoir bêtement ses cadeaux de main à main. Hélas, au Kurdistan, à moins de se ruiner en transporteurs ou passer par la valise diplomatique, c’est un plaisir auquel il vaut mieux renoncer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s